Tabarly, ou comment boire la tasse !

On était parti pour le Toit branlant mais, arrivés sur le plateau de Castelvieil, le vent d’ouest nous fait hésiter. Pour s’abriter du vent, on part donc faire la Tabarly … une fois au départ, on est effectivement bien abrité, mais le problème ca va être les vagues. Ca a l’air assez calme, et on est joueur, donc on y va ! Dans le 1er 6a quelques vagues nous menacent mais ca passe:

vue sur la Tabarly depuis le départ les 1ères longueurs le rappel d'accés attention les vagues ... François dans le 1er 6a

L’équipement est un peu bizarre, des variantes ont été équipées un peu partout, parfois il y a plein de points (mais faut voir leur état, certains goujons sont complètement éclatés par la rouille …), et parfois plus rien.

Après le petit rappel de 10m, il faut traverser 2m au-dessus de l’eau, et là ca se corse: quelques bonnes vagues viennent s’éclater sur le rocher … dans ce début de longueur, pas de points, par mer calme ca doit être facile, mais là je pose un friend, puis m’acharne à mettre un petit cablé (le n° 2). Je met la dégaine, et là woufff une vague me monte dessus jusqu’à la taille !! Elle repart et m’emmène avec elle, je tire la dégaine pour tenir. Heureusement le cablé tiens, sinon je partais à la baille … impressionant la force de la vague, comme elle tire en arrière … la fin de la longueur remonte, ouf, plus de photos l’appareil est HS. Sam a droit au même traitement, avec option jeté sur le cablé, les autres ont plus de chance.

Ca continue plus haut, à l’abri, jusqu’au rappel de 20m (rappel qui fait peur, à base de vieux pitons moisis reliés par un tas de cordelette). Il nous amène 3m au-desus de l’eau. De là il faut descendre dans une petite gorge et remonter sur terrasse. Allez, je descend, attrape un gros trou, et là je vois l’eau monter dedans, je ferme les yeux et re-woufff je me prend un geyser en pleine face ! Et la vague par derrière en plus … ce coup-ci je suis complètement trempé !

C’est pas fini, l’avant dernière longueur passe par un petit mur qui rammasse des bonnes vagues aussi. François, encore sec, préfère sortir tout droit par une belle fissure qui se protège bien et qui doit tapper dans le 6b. Ouf, on est sorti !

Au final, une belle traversée avec une bonne ambiance marine, mais à (re)faire par mer calme :D

Commentaires