la Coryphène !

“sinon y a une belle voie équipée à coté, Pour la mémoire de nos enfants” dit à François le gars sur son kayak pendant que je lutte dans ma cheminée poisseuse de L1. Oui mais ce qu’on est venu chercher ici c’est autre chose, le Terrain Aventure vrai de vrai !

L’accès déjà n’est pas des plus simple pour atteindre le fameux pin surplombant la mer. Et encore faut-il trouver le bon pin ! De là un rappel de 80m (avec une corde exprès) en fil d’araignée amène sur une vire à 10m avec jeté de corde, ambiance !

Devenson, la Coryphène

et nous voilà au pied de la fameuse Coryphène ! (ouverte en 1967 par la cordée Cassin/Coqueniot, respect !!) pour une fois on est plutot content de voir les bateaux et autres kayaks à proximité, on peut toujours appeler à l’aide !

Je pars dans L1, une cheminée poisseuse et complètement délité, à chaque mouvement, chaque prise que je tate, des chips et de la poussière me tombent dessus … je monte trop haut et loupe la traversée à gauche, je continue, m’arrache pour sortir d’un petit mur déversant et tombe nez à nez avec un cablé récent et un mousqueton de but, et meeeerrrrde ! un rappel sur le cablé et je redescend au niveau de la traversée, 15m plus bas. Traverse, monte, c’est raide pfiou, et enfin relais au bout d’1h30, complètement sec et tout sale !

Devenson, la Coryphène

François remonte la fissure cheminée de L2 (6b …) tout aussi délité: à chaque mouvement une pluie de gravillons me tombe dessus ! Relais plein gaz sur quelques pitons cimentés, quasiment les seuls pitons potables de la voie. Les autres pitons sont tellement moisis qu’on ne les mousquetonne même pas ! Heureusement ca se protège bien, et on est content d’avoir une bonne quantité de coinceurs. L3 encore raide et en rocher bien meilleur, et on rejoint notre pin de rappel, maintenant il va falloir en plus se trainer la corde de 80 …

Devenson, la Coryphène

60m de 4+ plus tard et je me fais une belle cheminée en 5+, un peu plus serein, on arrive au sommet de la Tour save. La sortie est sur le fil du superbe ressaut en aragonite. Après les 3 premiers points de “Pour la mémoire … ” François part sur le fil, bien motivé, car ca engage un max … c’est le problème de cette longueur en 6a: dur dur à protéger … et mon François nous torche la longueur !! Vraiment superbe, plus encore que celle de la Mémoire à gauche car on est vraiment sur le fil.

Sortie à 20h30, une bonne journée comme on dit :)

Commentaires