Découverte du Mercantour

Découverte de ce massif avec 3 jours de belle grimpe autour de la Madone de Fenestre. Du bien joli caillou pour des escalades en face S malgré une météo un peu moyenne … et encore pas mal de neige pour agrémenter les approches et les descentes !

La Madone de Fenestre, un joli coin bien tranquille a cette période. Il faut dire que la route est officiellement fermée jusqu’au 30 avril, même si elle est dégagée … quelques skieurs au refuge, qui font principalement le balcon du Gélas. Au départ du sentier de la Baisse des 5 lacs, on trouve un paysage étonnant: des dizaines d’énormes souches d’arbres déracinés, d’un bon mètre de diamètre, impressionnant … des arbres emportés par une avalanche dans les années 50, époque où selon le gardien il y avait jusqu’à 6m de neige a la Madone, jusqu’aux toits !!

le Gélas

Arête S au Petit Cayre

Partis en début d’après-midi, sous les nuages, mais l’approche est rapide et la voie assez courte, ca devrait passer ! Le passage de l’écaille de L2 est bien sympa, ensuite c’est l’arête, allez on continue … A mi hauteur il se met à tomber du grésil, ensuite c’est de la neige qui finit par mouiller le rocher … avec les grosses l’adhérence en dalle recouverte de lichen trempé c’est pas top !! Une bonne ambiance hivernale mais température clémente. Sommet dans la purée de pois, on repassera pour la vue ….

Descente avec un rappel jusqu’à la brèche, et on descend le couloir herbeux bien raide et glissant (avec de la neige sur les touffes d’herbes forcément …). Un ressaut rocheux recouvert de neige nous arrête, malgré l’accumulation de neige en dessous ca donne pas envie de sauter … alors on pose un rappel.

la Madonne

Éperon S à la Pointe André

Avec la petite neige tombée la veille et vue la météo peu sûre, on se décide pour cette voie pas trop engagée et au soleil. Mais c’est bien loin et il y a plein de neige !! le matin pour l’approche ca porte bien, pas de soucis. Il fait beau mais ca ne dure pas, on arrive au pied avec les nuages … le rocher est toujours aussi beau et bien prisu, alors je continue a grimper en grosses, comme ca pas froid au pieds !

En descendant l’arête on tombe sur une chaine de rappel, allez hop ! ca nous évitera la descente dans le couloir qui pourrait bien être enneigé. C’est la voie Brizzi, 6c max avec un rocher magnifique !

Le retour est un peu galère, on brasse dans la neige, et il neige …

beau caillou

Éperon S (tour rouge) au Grand Cayre

Enfin le beau temps se maintient et on peut profiter de la vue au sommet ! Et le rocher est toujours aussi bôoo !!! C’est un poil plus dur que les voies précédentes, avec une courte mais belle fissure crochetante, un joli mur orange qui passe en A0 (ou 6b parait-il …), et encore un bien joli dièdre. Pour finir des couloirs herbeux mènent au sommet. La descente par la voie normale est bien enneigé (versant N), il faut faire gaffe mais ca passe bien. Puis le couloir descendant de la neige lui aussi complètement enneigé. Pour éviter une longue glissade (piolet et crampons sont restés au refuge !) on pose un rappel.

Arête S au Petit Cayre

Commentaires