Bivouac au Mont Aiguille

Samedi midi, départ du parking de la Richardière, avec pour objectif le bivouac au sommet du Mont Aiguille. Pour la peine les sacs sont bien lourds: le matos d’escalade, un gros duvet, sursac, matelas, bouffe, et surtout quelques litres de liquides ! Et voila une belle équipe de 8 sherpas qui monte au col de l’Aupet. Petit casse-croute et on se dirige vers la voie normale qui a l’air bien embouteillée … 16h passées quand j’attaque, premier de nos 4 cordées. Ca commence bien avec le dépassement sur file de gauche de 2 ou 3 cordées avant la traversée à droite et son câble bien inutile. On rattrape 2-3 autres cordées, avant de voir la suite: il y a du monde partout, impressionnant ! Et il n’est pas bien tot …

Mont Aiguille, Pilier S

Alors que je vais pour m’engager dans la cheminée - bien embouteillée … - un bruit sourd retentit, et c’est un pavé de la taille d’un ballon de foot qui s’écrase 1m à coté d’une fille, ca a été limite … du coup pas envie de trainer dans cet entonnoir pour projectiles alors je trace corde tendue en évitant au mieux les cordées faisant relais tous les 20m. C’est bien il y a un joli cable, mais pas de points dans les passages raides ! Si on veut grimper sans tirer au cable c’est un peu expo, heureusement on peut poser quelques coinceurs.

Lionel et Marion nous rejoignent, mais les autres sont redescendus, et ils ont plutot bien fait car déja là 3 ou 4 cordées sont sorties de nuit ! Au sommet on doit être une quarantaine, certains ont même montés la tente ! Soirée sympa dans la brume, avec 3 habitués de l’oxygène rare revenus il y a peu d’une belle expé au Khan Tengri, puis dans la nuit le ciel se dégage et la lune nous éclaire, magique ! Le lendemain, point de tour des gémeaux pour cause encore d’embouteillages: 4-5 cordées dedans et 3 au pied ! Le bivouac la-haut c’est vraiment un truc sympa a faire, mais il ne faut pas y aller pour la solitude ! ;-)

Commentaires